Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Cérémonie de remise des diplômes de doctorat 2017

Actualité de l'UPVM 3

-

13/06/2017

L'université Paul-Valéry Montpellier 3 a réédité, le 31 mars dernier au Théâtre La Vignette, la cérémonie de remise des diplômes de doctorat dans une salle comble. Un temps fort symbolique qui a permis d’accorder toute son importance au travail fourni par les doc-teurs, et ainsi de se retourner sur le chemin parcouru avec l’ensemble de la communauté universitaire.
C’était également l’occasion d’échanger et de nouer un lien direct et convivial avec la quarantaine de nouveaux docteurs, leurs collègues de l’université, ainsi qu’avec leurs familles et proches qui sont indéniablement parmi les meilleurs ambassadeurs de la réputation de notre université. Au-delà de la cérémonie même, c’est un événement qui contribue a une plus grande visibilité de l’établissement et à monter tout l’intérêt que porte l’université à mettre en valeur et à encoura-ger ses diplômés.

http://alumni.univ-montp3.fr/medias/editor/images/ceremonie-couleur-bd-077.jpg

« La thèse est une aventure humaine, existentielle, a tenu à souli-gner Patrick Gilli, président de l’UPV, lors de son allocution de bienvenue, et il faut vous féliciter d’avoir achevé ce voyage. J’espère, et j’en suis sûr, vous en garderez longtemps le souvenir et vous finirez même par le chérir. Mais quelle que soit l’appétence intellectuelle, le défi scientifique, la curiosité toujours insatisfaite qui vous a conduit à emprunter ce chemin, une fois achevé le travail, une fois passé parfois le petit blues postpartum, vous allez devoir entrer de plain-pied dans le monde du travail. »

Pour l’université, c’est aussi une façon de saluer et de reconnaître le travail fourni par ses autres proches collaborateurs, au moment où ceux-ci, nouveaux doc-teurs et anciens étudiants, s’apprêtent pour la plupart d’entre-eux à quitter leur établissement actuel vers d’autres horizons.
Au vu des mines réjouies de nos nouveaux docteurs et de l’ensemble des participants à cette cérémonie, il paraît évident que ce rituel universi-taire donne au titre de doctorat, tel le bouquet final dans un feu d’artifice, un caractère à la fois mémorable, jubilatoire et universel.

 

Nos jeunes docteurs témoignent…

 

Catherine Bortolon est psychlogue, diplômée au Brésil en 2011. Suite à son diplôme, elle est venue à Montpellier où elle a eu l’opportunité de faire un master Recherche à l’UPV, suivi d’une thèse en psychologie. Sa thèse a été réalisée au sein du projet européen FP7 AlterEgo, au CHU de Montpellier. Elle travaille sur dif-férents aspects cliniques et cognitifs de la schizophrénie, notamment les symptômes positifs et négatifs et la reconnaissance des visages. Depuis septembre 2016, elle occupe un poste d’ATER à l’UPV et de psycho-logue clinicienne au CHU de Montpellier.

Ivana Didirková, diplômée d’un master puis d’un doctorat en sciences du langage à l’université Paul-Valéry Montpellier 3, elle est actuellement chercheuse postdoctorale au Centre de recherche Valibel à l’université Catholique de Louvain en Belgique où elle travaille sur l’interface entre la prosodie et le discours. En parallèle, elle poursuit ses recherches sur le bégaiement, qu’elle a démarrées en master 2 et développées dans sa thèse.


http://alumni.univ-montp3.fr/medias/editor/images/Photos_JD.png

›››  Ivana Didirková : J’ai vécu la cérémonie de remise de diplômes comme une occasion de retourner à Montpellier et de rencontrer tous ceux avec qui j’ai partagé, avec plus ou moins de régularité, mon quotidien durant les trois années de thèse. Réunissant les jeunes docteurs, leurs directeurs de thèse et leurs proches, la soirée s’est déroulée dans une ambiance solennelle et amicale à la fois, et a été, de fait, un point final très appréciable à nos études.

›››  Catherine Bortolon : La cérémonie a été un moment émouvant pour clôturer mes trois ans de thèse, au cours desquels j’ai beaucoup tra-vaillé pour réussir ce diplôme. Plusieurs choses m’ont inspiré au cours de ces trois ans, notamment mon plai-sir d’apprendre et de contribuer à l’émergence des nouvelles connais-sances. J’ai également été inspirée par les personnes de mon entourage comme mon père, une personne déterminée, qui aime aussi apprendre et s’ameĺiorer dans sa profession en tant que médecin ou par mon directeur de thèse, Stéphane Raffard, engagé dans sa passion de mieux comprendre la maladie psychiatrique et d’aider les patients à sortir de leur souffrance et de leurs difficultés. La thèse implique passion, détermination et l’envie de s’améliorer pour soi et pour les autres. Autrement dit, j’ai appris à m’améliorer professionnellement et sur le plan per-sonnel, afin de mieux aider mes patients et les personnes souffrant d’une maladie mentale et de pouvoir partager des connaissances (surtout scientifiques) et des valeurs importantes à mes futurs étudiants en psychologie.

Accompagnement musical proposé par le groupe Les 24h du Manche.


Partenaire de l'événement

http://alumni.univ-montp3.fr/medias/editor/images/Capture_d’écran_2016-01-29_à_09.42.42.png

 

Article extrait du Dit de l'UPV, auteur : Mustapha Bensaada

2129 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualité de l'UPVM 3

DiCoPro santé et social

LC

Lucile Carrive

10 mars

Actualité de l'UPVM 3

Conférence Candidater en Master

LC

Lucile Carrive

09 décembre

Actualité de l'UPVM 3

Le prix régional Pépite attribué à un projet de startup porté par une étudiante de Paul-Valéry

LC

Lucile Carrive

17 octobre